Rester Zen Community Manager

Comment rester « zen » quand on est Community Manager ?

Le rôle de Community Manager ou de Social Media Manager peut parfois s’avérer éprouvant. De longues journées passées à regarder des écrans, à être le premier point de contact quand quelque chose tourne mal… La pression est omniprésente, et le téléphone est rarement éteint. Alors comment les Community Managers font-ils face ?

L’année 2020 a encore plus augmenté le temps passé sur les écrans ainsi que notre dépendance aux réseaux sociaux, que ce soit pour s’informer ou rester en contact avec ses relations. En début d’année, les français passaient alors jusqu’à 4 heures par jour sur leur téléphone.

De nombreuses études ont montré qu’il existe une forte corrélation entre une utilisation accrue des médias sociaux et l’impact sur la santé mentale. Et au cours de cette année troublante pour beaucoup, il n’a jamais été aussi important de prendre soin de notre santé mentale.

Et lorsqu’on est Community Manager, le temps passé sur les réseaux et la pression de la connexion sont accrus. De la fatigue accumulée devant l’écran à la gestion de la communication entre une marque et ses clients, les gestionnaires de médias sociaux risquent de s’épuiser rapidement s’ils ne prennent pas soin d’eux-mêmes.

C’est pourquoi nous vous proposons quelques conseils pour gérer au mieux cette pression et comment rester zen quand on est Community Manager.

Ne pas en faire une affaire personnelle

Les critiques adressées à la marque que vous gérez en ligne sont dirigées vers la marque et non vers vous. Rappelez-vous que les plaintes et les critiques ne vous sont pas adressées personnellement. Apprenez à vous en détacher, même si ces critiques sont empreints d’émotions négatives, peu objectives. A vous de faire preuve d’objectivité. Il faut apprendre à s’en détacher et prendre du recul, tant dans la lecture que dans les réponses à apportées. D’ailleurs, il est préférable de prendre le temps de répondre aux critiques, pour vous éviter une réponse épidermique qui ne serait pas rationnelle mais une réaction émotionnelle.

Réduisez votre temps personnel sur les réseaux sociaux

Si vous passez beaucoup de temps sur les réseaux sociaux pour des raisons professionnelles, profitez-en pour diminuer votre temps personnel alloué aux réseaux sociaux. Ainsi à la fin de la journée ou lors de vos pauses, faîtes vraiment un break : n’allez pas vous connecter sur votre compte Twitter personnel, votre compte Linkedin ou Facebook. Au contraire, détachez-vous en faisant d’autres activité (sortir, lire …)

Arrêtez de travailler quand vous n’êtes pas censé le faire

On parle beaucoup au droit à la déconnexion depuis plusieurs mois, et c’est encore plus vrai pour les Community Managers. Plus qu’un droit, c’est une devoir que tout gestionnaire de communautés doit s’astreindre. Fixez-vous des heures de connexion, en cohérence avec votre temps de travail défini et selon les projets, et tenez-vous y ! Ne vous connectez pas à minuit pour lire les messages qui sont envoyés sur les comptes Twitter, Facebook, Instagram de vos clients. Vous êtes off, alors restez-le. Car en vous connectant et en répondant vous augmentez le problème : les internautes veulent une réponse dans un délai raisonnable, et de voir que vous leur répondez en moins de 5 minutes la nuit va encore plus encourager leurs attentes de délai rapides. Brisez ce cercle vicieux en ne répondant pas. Idée : mettez en place un bot ou indiquez dans la bio du compte que celui-ci est actif durant les horaires spécifiques.

Célébrez les succès

Il n’y a pas que des râleurs et des trolls sur les réseaux sociaux, et le métier de Social Media Manager n’est pas uniquement destiné à gérer les problèmes et les mécontentements. Aussi, lorsqu’il y a des bonnes nouvelles, réjouissez-vous et partagez-les haut et fort. C’est sans doute ce que préfèrent faire tous les community managers du monde !!

Séparer physiquement le perso du pro

Avec les confinements et le développement du télé-travail, la distinction entre la vie professionnelle et la vie personnelle est devenue plus compliquée, et la barrière devient de plus en mince. Pour autant, et plus encore pour les Community Managers, créez les conditions pour conserver cet équilibre. Par exemple, une bonne chose peut être d’avoir un téléphone professionnel et un téléphone personnel séparés. Pour l’ordinateur si vous n’en avez qu’un, vous pouvez vous créer deux sessions, l’une dédiée au travail, l’autre au loisir afin de ne pas être tenté par l’un ou par l’autre.

Évitez les nuisances

Comment éviter les messages trop négatifs alors que c’est votre métier d’identifier les signaux négatifs ? Tout d’abord désabonnez-vous des comptes trop négatifs, les trolls en puissance qui n’aspirent qu’à rager sur tout, tout le temps. Gardez néanmoins un oeil sur les notifications. Mais si celles-ci vous stressent, désactivez la fonction sur votre téléphone ou les applications jusqu’à ce que vous ayez une façon saine de les gérer.

Gardez confiance en votre savoir-faire

Ne laissez pas un client vous faire croire que vos stratégies sont inutiles… la plupart sont généralement impatients de voir des résultats. Il vaut mieux vous en tenir à ce que vous savez et échouer plutôt que d’essayer d’impressionner, de dérailler complètement et d’échouer encore gravement. Donc n’ayez pas peur d’appliquer les conseils ci-dessus, de refuser d’être connecté 24/7, de répondre systématique à brûle-pourpoint. Sachez quand dire non !

Détachez-vous de la to do list

Gérer des réseaux sociaux est une tâche sans fin, alors ne vous en faites pas en regardant la longue liste des choses à faire. Fixez-vous des objectifs réalistes, comprenez les priorités et prenez le temps d’apprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *